RENCONTRE INTERNATIONAL DE THEÂTRE A L'ECOLE

Pendant 3 mois, chaque artiste stagiaire effectue chez lui un travail de terrain dans son propre environnement économique et culturel qu’il est appelé à transformer pour son épanouissement professionnel. Cette opération s’adresse à tous, amis surtout aux enfants de 7 à 18 ans. Inviter les enfants à fréquenter précocement les spectacles à l’âge où se développent leur sensibilité et leur imagination peut contribuer au renouvellement d’un public de plus en plus éclairé et inciter de nouvelle vocation parmi les jeunes. Les RITE sont l’expression de notre combat pour nos états à inscrire les arts dans les programmes scolaires. Il s’agit d’intéresser les écoliers, élèves et professeurs des collèges et lycées à la culture théâtrale.

L'ECOLE DU SPETACTEUR

Les premiers contacts avec les scolaires commencent dès la réalisation du premier spectacle. Il s’agit toujours d’une pièce de théâtre inscrite au programme scolaire. Les stagiaires vont de classe en classe pour parler du travail qui se fait, sur le texte et sur les choix du metteur en scène. Ensuite, les scolaires sont invités à voir une séance de répétition à l’EITB, à voir la pièce en cours d’élaboration puis, après, ils viennent au spectacle. Enfin, après la représentation, les élèves discutent avec l’équipe artistique et technique et visitent les loges. Cette opération a lieu plusieurs fois sur des pièces différentes. Le but recherche ici, c’est d’ouvrir l’intelligence des élèves à la culture théâtrale.

LA BRIGADE POETIQUE

Suite à cette relation fréquente et régulière, à l’occasion des journées de la Francophonie ou de la célébration d’une journée choisie, les stagiaires envahissent les écoles avec de courts et beaux textes qui sont dits, en 5 mn au maximum, dans toutes les classes pour habituer les élèves à l’écoute des textes. C’est une sortie de festival de textes qui dure une semaine, dans plusieurs collèges et écoles primaires.

DANS LES PAYS D'ORIGINE DES STAGIAIRES

D’abord, l’artiste stagiaire monte une brigade poétique dans sa troupe d’origine. Armés de poèmes et avec la complicité des professeurs de français, la brigade va parcourir des établissements scolaires de la ville et 156 salles de classes minimum pour dire 3 à 5 minutes de textes.
Dans un 2nd temps, l’artiste stagiaire choisit une unité pédagogique ou fait une sélection dans l’un des 156 établissements parcourus, selon l’accueil, la disponibilité et l’esprit d’ouverture de ses responsables. C’est avec cette unité pédagogique que l’artiste étudiant va créer, pendant 3 mois, un spectacle à partir d’un texte confié par l’EITB. Il faut retenir que ces textes sont tirés du répertoire « théâtre jeune public ». Vers le 4ème mois, tous les spectacles élaborés dans toute la région convergent vers Cotonou pour les rencontres Internationales de Théâtre à l’Ecole, avec de jeunes festivaliers, nouveau initiés au jeu d’acteur. A la fin du festival, les participants peignent, avant de se quitter, « La toile de l’amitié », des amitiés qui vont continuer sur le blog créé pour eux. Sur ce blog, après les séparations, ils vont établir et maintenant la communication avec ce petit monde. Faits divers et comptes rendus de spectacles vont meubler ces échanges pour un prolongement des RITE, une façon de continuer à inciter à la fréquentation des salles de jouer. Qu’importe s’ils deviennent un jour des comédiens ou comédiennes, mon espérance est un public éclairé et des citons équilibré pour demain.

Réalisé par Weziza Corporate Copyright @229/ EITB/Atelier Nomade 2018