ECOLE INTERNATIONALE DE THEÂTRE DU BENIN

En réunissant à Togbin, du 12 au 15Aôut 2012, un Conseil Scientifique composé d’universitaires, de praticiens professionnel de haut niveau et, même, d’anciens stagiaires issus des premières promotions, l’Ecole Internationale de Théâtre du Bénin (EITB) a voulu donner une nouvelle orientation générale à son offre de formation.
A la formation surtout pratique des premières promotions, la Direction de l’EITB a voulu ajouter, non seulement la dimension intellectuelle théorique qui permet un exercice raisonné des diverses composantes de l’art du spectacle vivant, mais aussi et surtout l’envergure internationale et universitaire qui donne les possibilités d’évolution, grâce à la recherche scientifique. En se dotant d’un Conseil scientifique international, l’EITB a voulu également s’inscrire dans la légalité d’une structure d’enseignement supérieur et de recherche universitaire, afin d’évoluer vers une formation diplômante de haut niveau.
Le rôle d’un Conseil scientifique de cette nature et de cette qualité, c’est de veiller à l’élaboration d’une programmation conforme aux normes d’un enseignement supérieur, à la fois par le contenu scientifique, la structuration académique, l’échelonnement progressif et la hiérarchisation de la transmission des connaissances. L’utilisation intégrée de cours magistraux théoriques, de travaux pratiques et dirigés, d’études de cas, de séminaires, de conférences, de recherches documentaires, de recherches de terrain, des langues étrangères, des nouvelles technologies de l’information et de la communication ; le contrôle continu des connaissances et la rédaction de mémoires- projets de fin de formation s »ajoutent désormais aux ateliers pratiques constituées d’exercices d’expression et de maîtrise des différentes parties du corps, d’initiation aux arts de la scène et aux lectures-spectacles, pour donner à la formation acquises à l’EITB ce caractère professionnel total qui réunit les qualités d’un conservatoire des arts et métiers et celles d’un institut universitaire de technologie.
Sous couvert de théâtre, la formation de l’EITB a l’avantage supplémentaire d’ouvrir à tous les arts qui concourent à l’élaboration et à l’exécution d’un spectacle vivant, de toutes les cultures du monde, grâce à l’intervention de formateurs venant de plusieurs horizons. Et le Conseil scientifique international de l’EITB réunit toutes les sensibilités intellectuelles, artistiques et culturelles pour veiller à garantir à sa formation cette pluridisciplinarité et cette multi-culturalité capables de l’élever à la dimension d’une formation professionnelle de type universel (parce que, justement, elle est pleinement universitaire).
L’adhésion de la programmation au processus de Bologne instituant le LMD (Licence-Master- Doctorat) finit d’inscrire l’Ecole dans la modernité et les tendances actuelles des formations de type universitaire. Et parce que la formation débouchera sur des mémoires-projets, l’EITB fera mieux que les universités enformant à l’auto-emploi, en aidant ses pensionnaires à structurer leurs projets professionnelles et à en rechercher les moyens de réalisation. J’attends déjà avec impatience la période de soutenance des premiers mémoires-projets parce que je voudrais en faire un des moments-phares de rencontre des membres du Conseil scientifique international qui, de mon point de vue, constitueront le cœur du jury international d’examen final, de proclamation des résultats et d’évaluation globale de la formation. La rencontre, en ces moments, de tous les pays et institutions partenaires, feront momentanément de l’EITB un pôle international de rayonnement des arts du spectacle vivant.
La revue de publication que le Conseil scientifique a modestement l’intention d’animer sera, je l’espère, le porte-flambeau des nouvelles idées de recherches et des résultats de nouvelles créativités qui sortiront de ce bouillant laboratoire des arts. Tous les partenaires réunis au sein de ce Conseil scientifique ont pleinement conscience de leurs missions et, s’ils ne se laissent pas détourner par les sirènes de la division sur fond d’hégémonisme de tous genres et de découragement face à la lenteur des mouvements qui se cherchent, ils feront de cette Ecole une référence sur le plan international.

Professeur Bienvenu KOUDJO.
PRESIDENT DU CONSEIL SCIENTIFIQUE INTERNATIONAL ET DIRECTEUR PEDAGOGIQUE DE L'EITB

COMMENT S'Y RENDRE

L’Ecole Internationale de Théâtre du Bénin (EITB) est située sur la Route des pêches, à 5km à l’Ouest de Cotonou-après Fridjrossè. On y accède paisiblement en longeant la piste sablonneuse de la côte par voiture personnelle, par taxi ou par « Zémidjan », taxi moto communément appelé « Zem »!.
Dépasser le panneau en béton où est inscrit « Togbin-Daho ».
Déjà devant l’Ecole primaire publique de Togbin, vous apercevez un petit immeuble bicolore rouge-vin et blanc, du côté droit de la route, à moins de 100m de l’océan. Ça y est ! Vous y êtes ! Les horaires d’ouvertures sont en continu, de 09h à 16h.

NOS OBJECTIFS

Lorsque vous intégrez l'EITB, vous devenez:

  • Comédien porteur de projet
  • Comédien porteur de projet
  • Comédien porteur de projet
  • NOS ATOUTS

    Le studio-théâtre !
    C’est le cœur même de l’école Internationale de Théâtre de Bénin. C’est le plus bel et efficace outil à la disposition des apprenants. C’est un laboratoire d’élaboration de spectacles vivants, cet espace aménagé avec des équipements techniques son et lumière de dernière génération. Il est composé :d’un petit gradin de 120 places ; en haut, de la cabine régie son et lumière, une cage lumière à 6 m du sol et d’un plateau de 8m de profondeur et 12m d’ouverture, ceinturé de rideau noirs.
    Un vrai théâtre avec une programmation régulière, une salle modulable aux gradins démontables. Prévoir faire du noir en plein jour dans une salle, le noir sacré du théâtre qui fait jaillir la lumière magique du spectacle, c’est un exploit dans un pays où il n’existe que des théâtres en plein air.
    L’Atelier Nomade est le premier à pouvoir se doter, au Bénin, d’un tel outil aussi précieux pour la formation, la diffusion et l’éducation artistique.
    Merci au Programme Société Civile et Culturelle (PSCC) de l’Union Européenne pour son financement qui ouvre les portes du rêve accompli. Vous pouvez voir le prospectus en cliquant ici

    L'EQUIPE

    PERSONNEL ENSEIGNANT:
    Au total 26 enseignants interviennent dont 13 professionnels chevronnés, 8 professeurs titulaires et 5 maîtres assistants. Ces enseignants sont issus des établissements suivants :

  • ENSATT : Ecole Nationale Supérieure des Arts et Technique du Théâtre (France).
  • Ecole Supérieure des Arts d’Amsterdam (Pays-Bas)
  • des professeurs invités de l’Ecole de Théâtre d’Amsterdam et de l’Université d’Abomey-Calavi
  • PERSONNEL ENCADRANT:

  • Un Directeur Artistique, metteur en scène expérimenté
  • Un Directeur pédagogique, Professeur d’Université
  • enseignant de sémiologie théâtrale à l’Université d’Abomey-Calavi.
  • Une administratrice expérimentée en gestion de projet culturel.
  • Un comptable.
  • Des collaborateurs extérieurs de diverses compétences.
  • Réalisé par Weziza Corporate Copyright @229/ EITB/Atelier Nomade 2018