Vers une formation diplômante

« Nous avions réussi à pousser d’autres portes. Des belles. Des immenses. Nous étions de fabuleux déverrouilleurs de rêves. Alors la porte il faut que tu me l’ouvres, ma camarade, maintenant. Et quand tu ouvriras les yeux nous serons deux de plus pour affronter le monde. Mais mon invitation il faut que tu la prennes. Le cours des choses il faut le tordre maintenant. C’est maintenant, le grand sursaut. »

Mariette Navarro

1) Qu’est-ce que l’EITB ?

L’Ecole Internationale de Théâtre du Bénin est une école de type nouveau qui offre une formation adaptée à un théâtre en devenir. Elle crée et véhicule un espace  de la représentation du monde puis l’éducation du regard. Elle amène acteur et spectateur à l’apprentissage de leur humanité et de leur citoyenneté. C’est une école de la vie. Elle agrandit le cercle de ceux qui interrogent notre monde en partage à l’écoute des poètes contemporains.

Le programme de Soutien au Initiatives Culturelles décentralisées de l’Union Européenne Bénin dans son rapport de fin de projet en 2008 écrit : « En effet, le niveau de son enseignement, la qualité des intervenants tant nationaux qu’étrangers et les performances réalisées par les anciens stagiaires sur les planches à travers le monde, ont fini d’assoir à l’EITB une crédibilité et une bonne réputation dans les pays de la sous région et au niveau des partenaires internationaux ».

2) Les acquis de l’EITB aujourd’hui

Elle a déjà formé 13 comédiens du Bénin, du Togo, du Niger et du Burkina : un réseau est entrain de naître pour grandir. L’école est installée au siège de l’Atelier Nomade avec son propre théâtre.

L’Atelier Nomade, l’Association qui a fondé l’Ecole vient d’avoir pour dynamiser et consolider l’EITB l’accord de financement de l’Union Européenne Bruxelles (europeaid/129338/C/ACT/Multi : lot 1 : développement social et humain). 

Voici la description brève de l’action acceptée. Cette action est un projet pédagogique.

Il s’agit effectivement de former des comédiens capables de répondre aux défis du théâtre contemporain et de travailler à créer un environnement favorable à leur insertion professionnelle. De réunir dans un creuset de créativité et de relations de collaboration durable des professionnels du spectacle vivant de 8 pays. De mieux connaître l’espace géographique régional qui est le leur. De jouer le plus possible,  de façon rapprochée et continue pour une professionnalisation plus affirmée. De contribuer progressivement à un réseau de circulation régionale de spectacles vivants. De mettre en relation réelle les artistes francophones et anglophones. De créer et de gérer un réseau virtuel d’échanges culturels parmi des jeunes spectateurs et amateurs de théâtre de la région. D’élargir le public du théâtre et les éclairer progressivement. La présente action axée sur la formation, la création, la médiation et la diffusion théâtrale est avant tout un projet pédagogique qui irrigue huit pays d’Afrique de l’Ouest. Créer une synergie régionale, tel est le pari de ce projet qui bouscule les frontières entre langues et territoires. Il prend à bras le corps toute la problématique de la filière renvoyant en permanence aux réalités du terrain. L’EITB ambitionne installer la culture d’une vision régionale du spectacle vivant en termes de marché.

Ce projet propose donc un programme de formation adapté à nos réelles difficultés et en relation étroite avec nos objectifs immédiats  de développement culturel à travers ses activités. 

Activités de formation : outiller techniquement et théoriquement 12 comédiens.

Activités de création : les plonger complètement dans la pratique plurielle du métier en créant 4 spectacles jouées et rejoués. Associés aux 12 permanents, 18 professionnels dont les anciens de l’EITB et créer une fresque sur la guerre pour un répertoire de 5 spectacles. Le 6ème spectacle à créer dans chaque pays au bout de 20 heures d’ateliers sera réalisé au cours de la grande tournée régionale nommée Migration.

Activité d’éducation artistique (RITE) : c’est l’apprentissage sur terrain de la médiation culturelle grâce au fonctionnement du théâtre de l’école.

C’est l’aboutissement du programme de la brigade poétique et de l’école du spectateur qui prédispose les étudiants à intervenir en milieux scolaires et sur tout terrain. Elle s’achève par la rencontre Internationale de Théâtre à l’Ecole.

Activité de diffusion : Migration, la tournée régionale sous le signe de l’amitié part du Bénin pour 60 jours dans les 8 pays à raison de 7 jours par villes d’accueil. L’accueil pour la plus part est organisé par les troupes d’origine de nos stagiaires et le voyage est par voie terrestre. Le premier jour, une conférence spectacle qui se termine dans les rues puis les 5 spectacles du répertoire en tournée passent les 5 jours suivants et le 7ème jour c’est le spectacle spontané improvisé par 110 artistes qui finit en apothéose dans chaque pays cette fête de la salle à la rue dans une nuit envahie de flambeaux. Après les 8 étapes, le projet aura totalisé 56 représentations en salle et 24 interventions de rue. Les groupes et les lieux auront signés la Convention du réseau régional de circulation de spectacle. Et à la fin un film documentaire restera comme témoignage audiovisuel de ce projet régional.

Il faut retenir que chaque spectacle créé à l’école joue au moins 10 fois à travers le Bénin avant Migration.

Ce sont  ces activités  qui sont traduites en programme de cours théoriques et pratiques.


3) Nécessité de doter l’EITB d’un Conseil Pédagogique International

L’EITB après avoir expérimenté pendant 7 ans son projet de formation,  après avoir professionnalisé deux promotions de stagiaires venant du Bénin, du Togo, du Niger  et du Burkina  se dote  désormais d’un réel statut d’école supérieure et s’ouvre les portes du système LMD en vue d’une formation diplômante. Alors la mise sur pied d’un conseil pédagogique international urge et est encours.

Réunir dans ce conseil d’éminentes personnalités du monde artistique et culturel. Sa composition tient compte des différents corps de métiers du théâtre et des genres : mise en scène, jeu, scénographie, critique, théâtre et éducation, marionnette, cirque, danse etc.…

Le conseil pédagogique international valide le programme de formation, définie et évalue chaque année le niveau d’évolution  qui conduit à l’obtention des licences professionnelles. Sa première grande réunion se tiendra à la rentrée 2012.

Le conseil pédagogique international pour agrandir et diversifier le champ de partenariat de l’EITB. Il s’agit de mutualiser à l’international les compétences techniques et les moyens intellectuels. Pour  faire de l’EITB, un carrefour artistique bilingue, un centre d’excellence qui marquera la mémoire et les hommes.