Historique de l'Atelier Nomade

Depuis 1990, l'Atelier Nomade fait résonner son nom depuis Libreville, en passant par Cotonou, à travers le monde, ce n'est pas pour rien qu'il est un "atelier sans frontières". Créé et dirigé par Alougbine Dine, metteur en scène, l'Atelier Nomade est plus qu'une organisation culturelle créative, c'est un véritable fédérateur de talents.... Ses objectifs en témoignent : Création, frmation, rencontres et partage.

C'est complexement simple mais surtout sincère : toutes ses actions sont en accord avec ses objectifs, dans la rigueur qui font bouger les hommes.

Né du constat et de la volonté de remédier un tant soit peu à l'inconstance professionnelle et à l'amateurisme de la plupart des acteurs de théâtre africains évoluant sur place. "Le théâtre ne doit plus être perçu sous le seul prisme de l'acteur sur scène. Il a déjà encadré des formations de théâtre au tchad, au Cameroun, au Congo, au Bénin, en Guinée Equatoriale, au Sénégal, à Sao Tomé et en France. Ses ateliers de formation visent essentiellement l'art dramatique dans tous ses compartiments (le texte, la mise en scène, la direction d'acteur, le jeu d'acteur,, la régie son et lumière, le décor, les costumes...)

En 1996, l'Atelier Nomade poses ses valises à Cotonou, au coeur du quartier Zogbohouè, dans les anciens locaux d'Africréation et fait déjà parlé de lui....

Enchaînant créations sur créations (Le Songe d'une nuit d'été, A vendredi 20 H, une Femme comme une autre, ... qui ont tourné au Gabon. Mal de mots et la Fuite au Nigeria et au Bénin... Et puis le succès de La Ligne qui compta 72 représentations en Afrique et en Europe, jusqu'à Errances, représenté au Festival des Théâtres Francophones, au Théâtre International de Langue française et en tournée en Afrique centrale).